Interview de Vincent Courcelle

vincent-courcelleAutodidacte, Vincent Courcelle explore le web avec des projets variés et inventifs. Avec BeterZ, il livre un site de pari sportif gratuit où les participants peuvent gagner des cadeaux.

Peux-tu nous présenter tes débuts dans la création de sites internet ?

J’ai commencé dans les années 2000. Purement autodidacte et lycéen à l’époque, mon premier gros projet à été France Jeunes qui tourne encore très bien aujourd’hui (environ 50 000 visiteurs par jour, merci Google). Puis s’en est suivi très rapidement Tube de dentifrice (qui a subit fortement l’arrivée de Facebook…) pour finir, récemment, sur les créations de BeterZ et Oopad.

Nous voyons que créer des sites web ne te pose pas de problème, mais gérer une entreprise c’est autre chose. Avec BeterZ tu dois faire intervenir des compétences multiples, ne penses-tu pas être trop jeune ?

Après mon diplôme d’ingénieur, j’ai été faire un petit tour du côté de HEC-Entrepreneurs afin de me préparer à cette aventure. C’est d’ailleurs là bas que j’ai rencontré mes deux associés actuels, Yousef Tagemouati et Benjamin Levine. J’ai aujourd’hui 26 ans et me sent paré pour ce genre d’aventure, de part à la fois mon historique et celui de mes associés.

Tu es webmaster donc tu as donc pu faire toi même BeterZ. Passé ce côté technique, quels sont les difficultés pour créer cette entreprise et la financer ?

Les problèmes les plus importants sont toujours d’ordre financier. Nous avons réalisé une première levée de fonds en février 2009 auprès de Oleg Tscheltzoff et Patrick Chassany, deux très grandes figures du web (Fotolia et Ziki).

Parles nous de BeterZ, qu’est-ce que ce site a de différent des autres ?

Basé sur une techno « temps réel » développée en interne et permettant de faire des milliards de choses, nous avons, par exemple, développé le site Oopad qui n’a pourtant pas grand-chose à voir avec le pari sportif. BeterZ n’a pas vraiment de concurrent sérieux sur le pari sportif gratuit, nous sommes réellement les seuls à proposer du pari gratuit exactement comme les sites de pari payant (actualisation des cotes, live betting (pari pendant les matchs)) – tous nos concurrents font du pari mutuel, ce qui offre un agrément de jeu plus que limité.

beterz

Quels sont les recettes engendrées par BeterZ ?

Top secret pour le moment.

Tu fais appel aux investisseurs, quels sont tes projets qui demandent de nouvelles ressources financières ?

Nous allons effectuer un second tour de table dans le courant de l’année 2010.

France-Jeunes, Tubededentifrice, BeterZ, Oopad. Quel sera ton prochain site ?

Une application Facebook qui permettra un nouveau mode de pari totalement inédit devrait également faire son apparition d’ici l’été.

Good Luck